01 déc. 2004

le lit

::[LE LIT]::

Un lit
Une tache
Un lit
Un instant…
Je me vautre je ris d'être plein en ce lit et je touche d'être étanche et je bouche me démange et ces bouches qui se croisent comme les draps se décroisent et l'ami et l'amant et la maîtresse maîtrisant et l'amoureux maîtrisé enchaîné à ses pieds et le gras et le rond et la chair et le sang, un dessert je le sens, un désert pour les sens. Un instant. Un après. Un peut-être. Un jamais. Je me défie, elle se délie, elle me promet, je me dédis. Dédicace aux amoureux du sommeil du juste bienheureux et des mots sans vraiment lettres, et des lettres pour décrire mes maux sur ce lit de maladie, sous ce lit de maladresse. Sans adresse, un matelas, me convoite, je suis là…
SDF – sans douceur fixe
Je m'agresse
Et me tourne et me retourne
Je saigne
Je me suis signé
D'un peu de vie
Tache rouge sur fond gris
Un lit
Une tache
Un lit…

- ψ -

Posté par _Markus_ à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur le lit

Nouveau commentaire